ANCE au Forum politique de haut niveau 2019 TI à New York

 Une délégation de Transparency International incluant ANCE-Togo a participé au Forum politique de haut niveau 2019 au siège des Nations Unies à New York pour plaider pour une intégration transversale de la lutte contre la corruption afin d’atteindre la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) et la mise en œuvre des ODD 16.4, 16.5 et 16.10.  

Parmi les orateurs du premier panel, figuraient des sections de TI du Guatemala, du Mexique et du Nigéria; un représentant du gouvernement mexicain et un expert du PNUD, tandis que le deuxième groupe était composé du président du conseil d’administration de TI, du coordonnateur résident des Nations Unies au Guatemala, de l’observateur permanent de la Chambre de commerce internationale (CCI) et d’un journaliste spécialisé dans la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance.Dans la mesure où des représentants de la société civile, du secteur privé, des gouvernements et des journalistes étaient présents et ont partagé leurs points de vue sur l’objectif de développement durable 16 et son importance capitale pour la réalisation de tous les objectifs de développement durable, on peut affirmer sans crainte que l’événement parallèle de TI au Forum politique de haut niveau 2019 sur les objectifs de développement durable, qui s’est tenu le 12 juillet, a atteint l’un de ses principaux objectifs, à savoir favoriser le dialogue et renforcer la coopération entre les acteurs du secteur pour la réalisation de l’ODD 16.Tous les panelistes sont convenus sur un point commun qui est l’importance de la collaboration étroite de toutes les parties prenantes pour que les objectifs de l’ODD16 soient atteints efficacement.Il a été reconnu qu’il restait encore beaucoup à faire pour garantir l’inclusion des secteurs et des groupes de citoyens dans les processus liés à l’agenda 2030 à tous les niveaux (local, national, régional et mondial). Le secteur privé joue certainement un rôle dans la mise en œuvre des engagements pris en faveur des ODD en général et des objectifs de l’ODD16 en particulier. Les opportunités pour un engagement plus fort du secteur privé ont été discutées. Il en va de même pour les journalistes d’investigation, grâce à qui de nombreux scandales de corruption ont été rendus publics et ont conduit à de nouvelles enquêtes et, dans certains cas, à des poursuites. Cela dit, l’environnement contraignant dans lequel évoluent les journalistes de nombreux pays a été souligné comme un défi. De même, le rétrécissement de l’espace civique observé dans de nombreux pays est apparu comme une source d’inquiétude car il entrave le contrôle civique de la mise en œuvre des ODD de l’agenda 2030.En ce qui concerne la plus large Forum politique de haut niveau en général et la session sur le Rapport national volontaire sur l’ODD 16 en particulier, après avoir écouté les différentes mises à jour et les rapports des représentants des gouvernements et d’autres acteurs, il est devenu évident qu’il reste beaucoup à faire pour évaluer les progrès accomplis par rapport aux objectifs. 16.4 et 16.5 plus explicites et spécifiques et formuler des recommandations concrètes pour agir. Ceci représente une opportunité majeure pour TI de renforcer sa présence et sa voix dans l’espace du HLPF parmi les autres mouvements de la société civile mondiale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.