ANCE : Le Conseil d’administration penche sur les grands chantiers de 2018

Au cours de leur première session ordinaire de l’année, les membres du conseil d’administration de l’ONG ANCE se sont réunis ce 2 mars 2018 au siège de l’institution pour tracer les grandes lignes de l’année.

La salle de réunion de l’ANCE-Togo a servi de cadre pour la première réunion ordinaire des membres du conseil d’administration de ladite institution ce 2 mars 2018. En tant que l’instance suprême qui définit les grandes politiques d’orientation de l’institution, le conseil d’administration sous la présidence du Rev. Père Daniel NIPAPE, a ouvert les travaux par une prière d’ouverture et suivi de l’ordre du jour libellé comme suit : (i) Revue et adoption des statuts ; (ii) Discussion sur la feuille de route pour l’accréditation de TI ; (iii) Discussion sur la mise en place des bureaux régionaux ; (iv) Présentation du rapport annuel 2017 ; (v) Présentation du rapport financier 2017.

Les grandes résolutions de ce conseil concernent : L’ouverture de l’ANCE-Togo à une adhésion massive des citoyens ; le mandat donné au Secrétariat Exécutif de l’ANCE-Togo d’entreprendre des démarches pour la mise en place des Bureaux Régionaux (BR) ; l’organisation des Assemblées Régionales (AR) pour la mise en place de Conseils Régionaux (CR) dans les cinq régions économiques. En raison de son extension à toutes les cinq régions, le nombre des membres du Conseil d’Administration est passé de cinq (05) actuellement à onze (11) en fin décembre 2018. Les onze membres seront élus en tenant compte de la couverture géographique par les délégués des différentes régions lors de l’assemblée générale des membres représentant les cinq régions économiques.

En outre, les membres du conseil ont validé le formulaire de déclaration d’intérêt qui est devenu obligatoire à tout membre du personnel et du conseil à partir du 02 mars 2018. Pour le Rev. Père Daniel NIPAPE, Président du conseil d’administration, l’ANCE-Togo doit donner l’exemple du module que nous prônons en déclarant ses conflits d’intérêt avec l’ANCE-Togo et cette déclaration devra être rendue publique. Pour le Directeur exécutif de l’ANCE-Togo, c’est le lieu d’inviter toutes les autorités togolaises à déclarer leurs biens avant et à la fin de toute haute fonction publique. Il affirme que cette déclaration de biens fait partie des bonnes pratiques inscrites dans la Convention-cadre des Nations Unies contre la corruption et la Constitution togolaise du 14 Octobre 1992.

Suivez absolument la vidéo en cliquant ici

 

Laisser un commentaire