ANCE-Togo met des Caméras derrière tous corrupteurs et corrompus

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement, une ONG de développement durable au Togo a rendu officiellement opérationnel ce jeudi 28 novembre 2019 à travers une conférence, les centres d’assistance juridique et d’action citoyenne à Lomé, un outil efficace de Transparency International de lutte contre la corruption et infractions assimilées. Cette conférence de lancement du projet d’opérationnalisation des CAJAC s’est tenu à Lomé à l’hôtel LEBENIN et a connu la participation de plus de 50 acteurs de la lutte venus de divers institutions et corps de contrôle et des partenaires techniques et financiers à l’instar de la Délégation de l’Union européenne au Togo et du Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif. Elle a connu aussi la présence du Président de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées M. Essoham WIYAO, qui a d’ailleurs ouvert les travaux de cette grande rencontre d’échange et de partage d’information. A l’ouverture des travaux, la secrétaire générale du Conseil régional Maritime, Mme DOGO Falilatou, a d’abord souhaité au nom du Président du conseil régional la cordiale bienvenue aux acteurs présents avant d’exprimer sa gratitude aux partenaires techniques et financiers pour leur disponibilité à accompagner l’ANCE-Togo dans la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées. « La lutte contre la corruption est l’affaire de tous. Beaucoup sont au courant des actes de détournements de deniers publics, de malversations de tous ordres, de trafic illicite et de blanchiment de capitaux mais rares sont ceux qui ont le courage de les dénoncer et ceci s’explique par le manque de la culture de la dénonciation dans notre pays. » a-t-elle ajouté. Ensuite le représentant du Pro-CEMA a tenu à encourager l’ANCE-Togo dans la mise en œuvre du projet qui à terme doit contribuer à réduire significativement la corruption. Et enfin, tour à tour le représentant de Mme l’ambassadeur de l’UE et le Président ont félicité l’ANCE-Togo pour le combat qu’elle mène et son accompagnement des efforts du gouvernement notamment des actions de la Haute autorité. Pour le représentant de la délégation de l’UE au Togo, plusieurs cas de condamnation ont eu lieux au cours de ses 4 derniers mois et la plus récente c’est la sanction des deux magistrats indélicat par le garde des sceaux. Mais le cadre juridique le plus parfait ne saurait être effectif sans l’implication de l’ensemble des parties prenantes, police, justice, société civile, médias et citoyens. Sans cela l’arsenal juridique aussi robuste qu’il puisse être, sera inopérant ; a déclaré M. Frédéric Varenne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.