ANCE-Togo outille les acteurs de la région de la Kara sur le CCAP

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement a organisé du 28 au 29 mars 2019 à Kara, une conférence publique régionale sur les principaux outils du contrôle citoyen de l’action publique. Cette rencontre financièrement soutenue par le Programme de Consolidation de l’État et du Monde Associatif et de l’Union européenne, a regroupé une trentaine d’acteurs de la société civile du secteur privé et des médias venus des différentes localités de la région de la Kara. Elle a été l’occasion de renforcer leurs capacités afin qu’ils participent davantage au renforcement de la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption.

Cette conférence publique régionale initiée par l’ANCE-Togo a pour but de contribuer à l’amélioration de la gouvernance économique et renforcer la lutte contre la corruption et les infractions assimilées au Togo. Ceci passe notamment par la construction d’un dialogue permanent entre les parties prenantes dans la mise en œuvre du contrôle citoyen de l’action publique ; l’actualisation des connaissances des acteurs de la société civile sur les étapes essentielles de l’exercice des outils du CCAP et aussi par des discussions sur les difficultés rencontrées par ces acteurs sur le terrain dans la mise en œuvre du concept et les approches de solution pour assurer un meilleur contrôle de l’efficacité des diverses interventions de l’autorité publique.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le préfet de la Kozah, le Col. BAKALI Badibawou, avec la présence effective du représentant du Président de la délégation spéciale de la commune de Kara, du Directeur Exécutif de l’ANCE-Togo et du chef Projet Pro-CEMA. La conférence s’est déroulée en deux phases. D’abord elle a débuté par des discussions en panel marquée par une présentation inaugurale sur le concept du contrôle citoyen de l’action publique, le partage de connaissances et de bonnes pratiques des panélistes sur ce concept et le débat entre les participants et le panel composé des acteurs de divers secteurs d’activités. Et ensuite par le renforcement des capacités des acteurs sur le contrôle citoyen de l’action publique à travers des communications sur des thèmes aussi diversifiés et assurés par des experts nationaux. Il s’agit notamment du suivi budgétaire et budget participatif, l’état des lieux de la corruption et les infractions assimilées au Togo, le rôle du centre d’assistance juridique et d’action citoyenne dans la prévention et la lutte contre la corruption et les actes assimilés et  la légitimité dans l’intervention des organisations de la société civile.

Les organisations de la société civile de la région de Kara ont vu leurs capacités renforcées sur le contrôle citoyen et se sont approprié les étapes essentielles de la mise en œuvre des outils du CCAP afin de mener désormais des actions orientées vers le contrôle et amener les gouvernants et les collectivités locales à leur rendre compte de la gestion des affaires publiques.

Pour regarder la vidéo de circonstance Cliquez ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.