Doing Business 2020 : Togo bon élève mais peut mieux faire

Le Groupe de la Banque Mondiale a rendu public le 24 octobre 2019, la 17e édition de son rapport Doing Business, qui mesure la facilité pour faire les affaires dans 190 pays et les améliorations qui y ont été apportées. Cette étude qui a couvert la période mai 2018 et mai 2019, révèle que le Togo fait partie des dix économies où le climat des affaires s’est le plus amélioré, aux côtés des pays comme l’Arabie saoudite, la Chine et le Nigeria. L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement, Contact National de Transparency International au Togo invite les autorités gouvernementales à renforcer le cadre juridique et institutionnel de lutte contre la corruption et les infractions assimilées afin de permettre aux populations de bénéficier des retombées de l’amélioration de l’environnement des affaires au Togo. Le rapport note de substantiels progrès réalisés en Afrique en matière d’accès a l’électricité, mais cite aussi des améliorations en matière d’informations sur le crédit ou de règlementation. Les économies d’Afrique Subsaharienne continuent d’améliorer leur environnement des affaires, mais le rythme des reformes ralentit, accentuant le retard de la région par rapport à d’autres parties du monde sur le plan de l’impact et de la mise en œuvre des reformes. On compte deux pays africains seulement parmi les 50 qui, cette année ont amélioré leur climat des affaires : le Togo, troisième derrière l’Arabie saoudite et la Jordanie, et le Nigeria dixième. Le cas du Togo, ruban bleu africain pour les reformes est exemplaire. Le gouvernement togolais a pris des mesures pour faciliter la création de sociétés, pour rendre moins couteux l’obtention d’un permis de construire, pour accélérer le raccordement au réseau électrique, pour simplifier l’enregistrement d’un titre de propriété et pour obtenir plus aisément un crédit bancaire. L’étude Doing Business évalue les avancées dans dix domaines.  Au cours de la période étudiée, les reformes ont principalement porté sur l’obtention de permis de construire, l’accès à l’électricité et le paiement des impôts. Monsieur Emmanuel GUEME, Economiste et Chargé de projet à l’ANCE-Togo, félicite les innovations en matières du climat des affaires au Togo et exhorte les autorités à renforcer la lutte contre la corruption en vue de permettre aux populations de bénéficier des retombées de l’amélioration de l’environnement des affaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.