Un guide des droits et obligations du justiciable désormais disponible au Togo

Le Conseil Supérieur de la Magistrature a réceptionné le jeudi 03 mai 2018, un important lot de la directive sur l’éthique et la déontologie du magistrat, et du guide des droits et obligations du justiciable grâce à l’appui financier de l’Union européenne. La remise officielle des 4500 exemplaires de la directive et du guide s’est déroulée au siège de l’institution(CSM) à Lomé.

C’est la représentante permanente de l’Union européenne au Togo, Madame Martina-martins BARREIRA qui a de façon symbolique remis quelques exemplaires du guide des droits et obligations du justiciable et de la directive sur l’éthique et la déontologie du magistrat au Président du Conseil Supérieur de la Magistrature(CSM), M. Akakpovi GAMATHO.

Une initiative du CSM qui fait suite à l’adoption en 2014, d’une directive afin de rappeler à chaque magistrat la nécessité de rendre la justice conformément à la loi et aux normes déontologiques. Pour réussir donc sa mission qui est celle de rendre justice au nom du « PEUPLE TOGOLAIS », le juge doit pouvoir compter sur le comportement des justiciables. Et ce guide vise à permettre aux citoyens de comprendre et de savoir leurs droits dans leur rapport avec la justice mais également les obligations qui les incombent. Pour le Président du Conseil Supérieur de la Magistrature « Avec l’édition de ces deux documents, il était important pour le CSM de permettre aux citoyens de comprendre leurs droits mais aussi les obligations qu’ils doivent honorer pour qu’ensemble, nous bâtissions une justice qui sert la vérité »

L’édition et la vulgarisation de ces deux documents par le CSM bénéficie de l’accompagnement financier de l’Union européenne à travers la mise en œuvre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ). Pour l’ambassadrice et cheffe de la délégation de l’UE au Togo, Madame Martina-martins BARREIRA, « il est important pour l’Union européenne de participer à cet effort de modernisation de la justice fournit par les autorités togolaises, dans la mesure où un pays qui a une justice fiable, attire plus d’investissements »

Une grande campagne nationale de vulgarisation de la directive et du guide a démarré le vendredi 4 mai 2018 à Lomé et va se poursuivre dans les localités de l’intérieur du pays dans les prochains jours.

Le conseiller juridique de l’ANCE-Togo, Monsieur OURO SAMA Samiroudine apprécie à sa juste valeur cette initiative de CSM qui vise à offrir une justice équitable et de qualité aux citoyens togolais. Il espère que la mise en œuvre effective de ces guides permettra de réduire sensiblement le taux de la corruption dans le secteur de la justice et formule le vœu de voir le CSM renforcer l’application des sanctions pour garantir plus de transparence dans le secteur de la justice togolaise.

Pour plus de détails regarder la vidéo de circonstance en cliquant ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.