L’ANCE félicite la HAPLUCIA pour l’initiation des premiers cas de corruption

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) dans son rôle de promotion et de renforcement de la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans les administrations et les établissements publics, auditionne depuis le 8 juillet 2019 le Directeur Général des transports routiers et des réseaux ferroviaires, M. Delato AGBOKPE. Cette action de la Haute Autorité concerne une affaire de détournement de 462 millions de FCFA disparus dans la gestion des opérations foraines d’immatriculation des engins à deux (2) roues et trois (3) roues à l’intérieur du pays en mai 2015. L’ANCE-Togo qui collabore étroitement avec la HAPLUCIA et lui apporte tout son soutien sur ce dossier, encourage cette institution à aller au bout de ce dossier et notamment sa transmission soudaine à la justice pour une sentence lourde contre ce grave cas de corruption conformément à la loi en vigueur.

Depuis le début du mois de Juillet, le Directeur Général des transports routiers et des réseaux ferroviaires multiplie les déplacements entre son bureau et le siège de la HAPLUCIA situé à Kegué suite à une convocation de cette institution de lutte contre la corruption, qui le soupçonne de détournement des deniers publics. Il est donc soumis à audition par les membres, qui lui ont demandé des explications sur la gestion des 462 millions de l’Etat. M. Delato AGBOKPE sera de nouveau convoqué quelques jours plus tard par la même institution pour la signature de sa déposition.

Cette affaire de présomption de détournement de 462 millions de l’Etat a fait l’objet d’une procédure spéciale instruite par le Président de la République. Selon des informations, les services de recherche et de renseignements ont écouté plusieurs acteurs et complices dans ce dossier qui touche le Directeur Général des transports et des réseaux ferroviaires, qui serait également cité dans plusieurs autres scandales financiers depuis sa nomination à la tête de cette direction. Si M. Delato AGBOKPE est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés par la Haute Autorité, il encourt le maximum de la réclusion à temps et une amende d’au moins cent millions (100. 000 000) de francs CFA selon le nouveau code pénal en vigueur depuis 2015.

Selon le Directeur Exécutif de l’ANCE-Togo et Contact National de Transparency International, Dr Fabrice EBEH, son institution collabore étroitement avec la HAPLUCIA sur toutes les activités liées à la prévention de la corruption et à la répression effective des actes de corruption et infractions assimilées au Togo. Il s’est dit satisfait par le sérieux dans l’auditions de ce dossier et demeure convaincu que ce dossier sera transmis  à la justice dans les jours à venir pour une application effective de la loi en vigueur. Il a également réitéré le soutien de son institution pour l’aboutissement de cas ainsi que les autres cas de corruption, notamment le cas de la route Lomé-Vogan-Anfoin, et la gestion des fonds de la participation du Togo aux CAN 2013 et 2017.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.