L’ANCE plaide pour l’évaluation du système national d’intégrité au Togo

Le classement du Togo par plusieurs organisations internationales sur les échelles de gouvernance et de lutte contre la corruption montre, en dépit de quelques efforts réalisés ces dix dernières années, le caractère systémique et endémique de la corruption dans le pays. L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement plaide pour une évaluation globale de l’ensemble des piliers du système de gouvernance, ainsi que les interactions qu’ils développent entre eux dans la lutte contre la corruption et la limite de ses impacts sur le développement socio-économique du pays.

L’évaluation du système national anti-corruption du Togo vise une meilleure compréhension des forces et faiblesses du système national d’intégrité et créer une dynamique au sein des principales parties prenantes de la lutte contre la corruption pour entreprendre des actions prioritaires dans ce système. Le Système National d’Intégrité (SNI) est un outil mis en place par TI et qui a permis de faire un diagnostic clair des piliers anti-corruption dans plusieurs pays de la sous-région dont le Bénin à côté afin de dégager des recommandations claires et des actions concordantes pour renforcer chaque pilier du système. Cette démarche s’inscrit dans un mouvement mondial d’évaluation quantitative du Système National d’Intégrité en tant que système de renforcement de l’intégrité et de lutte contre la corruption. Le Système National d’Intégrité est composé des principales institutions jouant un rôle dans la lutte contre la corruption dans un pays. Lorsque ces institutions fonctionnent correctement, elles constituent un Système National d’Intégrité sain et solide, capable de lutter efficacement contre la corruption, dans le cadre d’un combat plus vaste contre toutes les formes d’actions de pouvoir, de malversations et de détournements. Au contraire lorsque le système ne bénéficie pas d’un cadre légal adapté et que leur personnel ne fait pas preuve d’un comportement responsable, la corruption peut prospérer avec toutes les conséquences négatives en termes de partage inégal des fruits de la croissance, de développement durable et de cohésion sociale que cela suppose.

Le SNI est fondé sur une approche globale de la lutte contre la corruption. Un concept développé et promu par Transparency International dans le cadre de sa démarche globale de lutte contre la corruption. L’établissement du système repose sur une évaluation du cadre légal et de l’efficacité réelle de l’ensemble des institutions liées au système national de lutte contre la corruption. Le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire, les principales institutions publiques de surveillance, ainsi que les médias, la société civile et les entreprises en tant que principales forces sociales exerçant une action dans le domaine de gouvernance constituent ces piliers.

L’ANCE plaide pour l’évaluation des piliers du Système National d’Intégrité de notre pays afin de poser des fondements solides pour la lutte contre la corruption au Togo. L’idéal serait de faire une évaluation globale ou nationale du système (SNI), assortie d’une évaluation régionale ou locale (Système Local d’Intégrité).

L’ANCE-TOGO, Contact National de Transparency International reste à la disposition des bailleurs pour discuter des modalités de partenariat pour mettre en œuvre cet outil avec l’assistance technique du Secrétariat de TI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.