L’ANCE réussit son plaidoyer contre le commerce illicite des produits du tabac

Le parlement du Togo a adopté le 28 décembre 2017, en session extraordinaire, et en présence de trois membres du gouvernement, le projet de loi autorisant la ratification du protocole pour l’élimination du commerce illicite des produits du tabac. Ce projet de loi intervient au terme d’un long plaidoyer mené depuis le début de l’année 2017 par l’ANCE-Togo.

Le protocole pour l’élimination du commerce illicite des produits du tabac a été adopté le 12 novembre 2012 à la cinquième session de la Conférence des Parties à la Convention Cadre de l’OMS, avec pour objectif d’éliminer toutes les formes de commerce illicite des produits du tabac, conformément aux dispositions de l’article 15 de la Convention Cadre de Lutte Anti- Tabac (CCLAT) de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ce protocole vient donc compléter l’esprit de l’article 15 de la Convention, qui traite du commerce illicite des produits du tabac.

Le Togo en ratifiant ledit protocole, renforce son arsenal juridique en matière de lutte anti-tabac. Notre pays pourra désormais bénéficier des ressources et des technologies pertinentes pour endiguer toutes les formes de commerce illicite des produits du tabac en assurant un contrôle plus accru de la chaîne logistique de l’offre de tabac. Le protocole met en place un système garantissant une meilleure traçabilité des produits, le renforcement des sanctions pénales et la coopération internationale des services judiciaires et de répression des fraudes. Faut-il le rappeler, le commerce illicite du tabac fait perdre à l’économie togolaise près de 1,5 milliards de francs FCFA par an et rend accessible le tabac aux jeunes, femmes enceintes et les couches défavorisées de notre pays. Il engendre également la criminalité et alimente le terrorisme et constitue un facteur de menace de la paix, la sécurité et la stabilité de nos Etats.

Le Pr Moustapha Mijiyawa, Ministre de la Santé et de la Protection Sociale du Togo, a indiqué que la ratification de ce protocole aura des implications allant de la diminution des taux des maladies chroniques et promouvoir le développement durable du Togo. Le Dr Ebeh Fabrice, Directeur Exécutif de l’ONG ANCE-Togo, a salué cette « décision historique », et a loué le « pragmatisme et la ferme volonté du gouvernement de lutter contre le tabagisme en général et le trafic illicite du commerce du tabac au Togo en particulier ». Il rassure le gouvernement de la disponibilité de sa structure à contribuer à la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de ce protocole.  Il a en outre salué la parfaite collaboration entre l’ANCE-Togo et le ministère de la santé surtout la disponibilité du chef programme des Maladies Non Transmissibles (MNT), le Pr Belloh et le Coordonnateur du Programme National Anti-Tabac, le Dr Vincent KUMAKO. Il a enfin remercié l’OMS Togo et Afro et Campaign For Tobacco Free Kids (CTFK) pour leurs différents appuis techniques et/ou financiers.

Rappelons que l’adoption de ce protocole constitue l’aboutissement d’un long processus de plaidoyer de l’ANCE en partenariat avec le ministère de la santé et qui a démarré en début de l’année 2017.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.