Togo : Lancement de l’Indice de Perception de la Corruption 2017

Le rapport 2017 de Transparency International sur l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) dans le monde a été officiellement lancé le 21 Février 2018 et à Lomé l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement à accordé  plusieurs interviews aux médias sur ce nouveau classement.

L’indice publié par Transparency International, qui célèbre son 25e anniversaire cette année, révèle des faits troublants. En effet, malgré des actions de lutte contre la corruption à travers le monde, la plupart des pays progressent trop lentement. On constate ainsi que nombreux sont ceux qui n’ont fait que peu ou pas de progrès au cours des six dernières années. Une analyse plus approfondie de l’indice met en avant une constatation encore plus alarmante et montre que les pays dont les niveaux de protection des journalistes et des organisations non gouvernementales sont les plus faibles, sont aussi ceux où les taux de corruption sont les plus élevés.

Selon Transparency International, sur les 180 pays évalués sur le plan mondial, plus de deux tiers de pays enregistrent un score inférieur ou égal à 50/100. Pendant ce temps, certains pays d’Afrique enregistrent de très bonnes performances à l’instar du Botswana (61 points), Seychelles (60 points), Rwanda (55 points) ou encore Namibie (51/100).
L’Afrique subsaharienne est moins performante dans ce classement. Mais si cette tendance semble être générale, certains pays de cette zone ont fait certains progrès. Il s’agit de la Côte d’Ivoire dont le score est passé de 27 à 36 points, du Sénégal dont le score est passé de 36 à 45 en l’espace de 6 ans, du Cap Vert qui a obtenu un score de 55/100. Le Togo quant à lui a obtenu, cette année encore, un score de 32/100 et se classe au 117e rang mondial.

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo), Contact National de Transparency International, félicite le gouvernement pour l’ensemble des réformes engagées depuis 2010 en vue de lutter contre la corruption et encourage les autorités togolaises à renforcer les mesures de lutte et à les mettre efficacement en œuvre afin d’atteindre les objectifs poursuivis. L’ANCE-Togo reste à la disposition des organismes gouvernementaux et des autres acteurs pour collaborer efficacement dans le but de réduire voire éliminer la corruption sur la terre de nos aïeux.

Téléchargez:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.