L’approche communautaire, nouvel outil de prévention de la toxicomanie

Dans le cadre du soutien au plan d’action régional de la CEDEAO sur le trafic de drogue, les crimes organisés et l’abus de drogues en Afrique de l’Ouest, l’ONUDC, en collaboration avec la CEDEAO, a organisé un atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile sur la prévention et la prise en charge de la toxicomanie en Afrique de l’Ouest du 7 au 9 Février 2018 à Abuja.

L’objectif de cet atelier est de renforcer la capacité des OSCs sous régionales à identifier et diffuser les meilleures pratiques et politiques pour prévenir la consommation de substances, en particulier parmi les populations vulnérables. L’atelier a connu la participation des représentants des OSCs des pays membres de la CEDEAO dont l’ANCE-Togo et de la Mauritanie intervenant dans la prévention, le traitement et la réinsertion socioprofessionnelle des usagers de drogue.

Monsieur Daniel AMANKWAAH, représentant la Directrice du Genre et Développement, de la jeunesse/sports et du contrôle de drogue à la commission de la CEDEAO, a dans son allocution, insistée sur l’impact et les effets néfastes de l’abus des drogues au niveau des Etats membres.

Les experts ont mis l’accent sur la mobilisation de l’appui communautaire, la nécessité de tenir compte des compétences culturelles dans le processus de prévention et l’importance de veiller à la pérennisation des interventions des OSCs qui incitera des ouvertures c’est-à-dire des gens à leur rassurer la continuité de leurs actions.

Pour pérenniser les actions conjointes, un réseau dénommé WANCSA (West Africa Network Civil Society on Substances Abuse) a été mise en place et le secrétariat est basé à Abuja. Le réseau sera animé par un coordonnateur et son suppléant avec un secrétaire général et des directions. Un comité restreint a été mandaté pour la production et l’élaboration d’une charte pour le réseau.

L’atelier a pris fin dans une ambiance conviviale suite à la remise des certificats de participation à tous les représentants. Le représentant de l’ANCE Togo M. Mourtala Sadath, Coordonnateur de projet anti-drogue, a exprimé sa gratitude aux institutions organisatrices de l’atelier tout en promettant non seulement de mettre en œuvre les connaissances acquises mais aussi de faire la restitution à l’endroit des membres des deux coalitions communautaires anti-drogue du Togo qu’elle appuie.

 

 

Laisser un commentaire