Les acteurs de la lutte contre la corruption se concertent

Dans le souci de mieux coordonner leurs actions en matière de lutte contre la corruption, les membres du Comité de suivi technique de Projet d’Appui aux Secteurs de la Justice (PASJ) et de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infraction Assimilées (HAPLUCIA) s’étaient réunis au siège de la HAPLUCIA à Lomé.

L’objectif de cette réunion était de revoir le contenu des termes de références proposé par la Haute Autorité de Prévention ; le recrutement d’un expert chargé de l’élaboration du plan stratégique de lutte contre la corruption et l’organisation d’une prochaine réunion de coordination des acteurs de lutte contre la corruption.

Cette séance présidée par Mr ESSOHANA WIYAO, Président de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées, a connu la participation des membres de la haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et des infractions assimilées ; le régisseur, le comptable; l’Assistant Technique International (ATI) du Volet « Corps de Contrôle » du projet PASJ et les membres de l’ANCE-Togo.

L’HAPLUCIA étant une haute institution créée dans le but de prévenir et lutter efficacement contre la corruption au Togo, il est nécessaire que cette institution soit le plus tôt possible doté d’un plan stratégique qui fédère toutes les initiatives afin de mieux assurer son rôle de coordination que la loi lui confère. Il était alors nécessaire que les acteurs étudient les termes de références proposés par cette institution pour élaborer ce plan afin d’explorer les potentialités de le financer. Après plusieurs échanges, il a été convenu que l’approche la plus simple pour financer ce plan serait l’appui par l’ATI car cela ne nécessitant pas trop de formalités puisque selon le devis programme pluriannuel du PASJ, l’appui par UGP CC nécessite un avenant ce qui rendra long le processus d’appui financier. L’Assistance Technique Internationale (ATI) a promis prendre en charge la mobilisation d’un expert et la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National (CAON) se concentrera sur l’organisation de l’atelier de validation du plan stratégique.

Sur le second point, les participants ont unanimement reconnu la nécessité pour la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées de prendre désormais la relève pour l’organisation des réunions de coordination. La première réunion sous l’égide de la HAPLUCIA est fixée au 15 février 2018 dans les locaux de cette institution.

Le Directeur exécutif de l’ANCE-Togo, organisateur de cette rencontre, a vivement félicité la HAPLUCIA pour sa disponibilité et a réaffirmé son engagement à collaborer avec tous les acteurs pour lutter contre la corruption au Togo.

Le président de la HAPLUCIA a félicité tous les acteurs pour leur disponibilité et s’est dit engagé à travailler pour une tolérance zéro à la corruption au Togo.

Nous y reviendrons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.