TOGO : deux gigantesques cas de corruption transmis à la justice

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a transmis le lundi 4 novembre 2019, les dossiers des affaires de la CAN 2013 et de la route Lomé-Vogan-Afoin au Procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Lomé. L’ANCE-Togo, ONG de développement durable et Contact National de Transparency International félicite cette institution pour la transmission de ces deux premiers cas de corruption aux autorités judiciaires. Elle réitère sa volonté à œuvrer aux côtés de cette institution nationale en charge de la prévention et de lutte contre la corruption, pour l’application effective des sanctions contre les auteurs des actes de corruption. Ces premiers dossiers transmis par la HAPLUCIA au Procureur de la République concernent les affaires de la CAN2013 et la route Lomé-Vogan-Afoin. L’affaire de la CAN 2013 est relative à la gestion des fonds mis à la disposition de la sélection nationale pour la compétition en Afrique du Sud. L’audit des comptes réalisé par le cabinet d’audit international Investment Corporation commandités par l’Etat aurait révélé un déficit de 629 millions de FCFA. Le deuxième dossier porte sur la gestion des fonds alloués pour la réhabilitation du tronçon Lomé-Vogan-Anfoin (long de 61 km). Lancés depuis fin janvier 2014, les travaux sont toujours en cours. Dans un communiqué, le Président du Conseil d’Administration de l’ANCE-Togo, Rév. Père Daniel NIPAPE, félicite la HAPLUCIA pour ces premiers cas de corruption transmis à la justice et exhorte les autorités judiciaires à rendre dans un délai raisonnable des décisions transparentes et équitables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.