16/01/2018

Projet d’appui à la gouvernance des produits chimiques au Togo

Projet d’appui à la gouvernance des produits chimiques au Togo

Selon les données reçues de la Division de la Toxicologie du Centre Hospitalier de Lomé(CHU), il y a plus de 400 cas d’intoxications liées à l’utilisation des pesticides par an dans la commune de Lomé. Toutes les études menées sur les impacts de l’utilisation des pesticides au Togo révèlent que les communautés locales ignorent totalement les dangers des pesticides sur la santé et l’environnement.

L’utilisation des pesticides constitue donc un réel problème au Togo, mais il n’y a pas de données cohérentes et précises sur les impacts sociaux, sanitaires et environnementaux de cette utilisation. Plusieurs cas d’intoxications liées à l’Endosulfan utilisé dans le traitement des plants de coton et le lindane utilisé dans la conservation du bois ont été annoncés. Les populations elles-mêmes ne sont pas conscientes des dangers de ces pesticides. Toutefois, les résultats d’une étude ont montré une faible utilisation des équipements de protection individuelle des producteurs (12.7%) et les mauvaises conditions d’utilisation des pesticides se traduisant par de nombreux cas d’intoxication ; une très faible utilisation (15.7%) de produits homologués. Cette étude a mis en exergue une méconnaissance totale de la règlementation phytosanitaire en vigueur au Togo par les producteurs et l’indisponibilité des textes phytosanitaires au niveau de la DRAEP. L’étude a montré également une méconnaissance des pesticides (73,3%) par les agents de santé due à l’absence notoire de recyclage de ces agents pour la prise en charge des cas d’intoxication et une faible proportion d’agents (21,3%) ayant bénéficié d’une formation depuis l’école (MERF, Enquêtes sur les intoxications liées à l’utilisation des pesticides dangereux dans la région centrale au Togo, Fév. 2011).   Un monitoring actif et participatif des pesticides au sein des communautés locales leur permettra d’être mieux informés sur les problèmes de la santé et l’environnement liés à l’utilisation des pesticides en vue d’adopter des méthodes de gestion saine et durable et de promouvoir des alternatives existantes.

En dehors de l’ignorance des méfaits des pesticides sur la santé et l’environnement par les acteurs et notamment les communautés locales, un véritable défi reste à relever, celui de l’adoption de textes réglementaires sur le contrôle des pesticides. Certes, la loi-cadre sur l’environnement consacre plusieurs titres à la gestion rationnelle des pesticides mais il n’existe aucun texte réglementaire cohérent.

OBJECTIFS

Objectif global du projet

Promouvoir la santé publique à travers l’appui à la gestion durable et rationnelle des produits chimiques au Togo.

Objectifs spécifiques

  • Informer et former les acteurs sur les instruments internationaux et bonnes pratiques en matière des produits chimiques ;
  • Appuyer l’adoption des décrets et autres textes réglementaires sur la gestion durable des produits chimiques ;
  • Appuyer la mise en place et le fonctionnement d’un cadre multi-acteurs

Pour plus d’information sur ce projet, contactez-nous