16/01/2018

Projet d’appui à la gouvernance des produits chimiques au Togo

Projet d’appui à la gouvernance des produits chimiques au Togo

Ce projet à pour objectif de promouvoir la santé publique à travers l’appui à la gestion durable et rationnelle des produits chimiques au Togo.

Objectif global du projet

Promouvoir la santé publique à travers l’appui à la gestion durable et rationnelle des produits chimiques au Togo.

Objectifs spécifiques

  • Informer et former les acteurs sur les instruments internationaux et bonnes pratiques en matière des produits chimiques ;
  • Appuyer l’adoption des décrets et autres textes réglementaires sur la gestion durable des produits chimiques ;
  • Appuyer la mise en place et le fonctionnement d’un cadre multi-acteurs

Les résultats attendus

  • 3,7 millions des citoyens sont informés sur les dangers liés à l’exposition aux PCBs sur l’environnement, la santé et le développement durable.
  • Existence de données fiables sur les PCBs avec la réalisation d’un complément d’inventaire couvrant les sites non recensés par les inventaires précédents ; meilleure santé et bien-être pour la population à travers la sécurisation et la décontamination de sites contaminés
  • L’ensemble des équipements électriques à PCB, sont localisés, inventoriés, analysés et étiquetés ;
  • Les quantités de PCB sont déterminées et les risques y afférents appréciés ;
  • Les risques de contamination du sol et de l’homme par des fluides diélectriques sont réduits ;
  • Les équipements encore en fonctionnement sur le réseau sont réhabilités, le rendement énergétique amélioré et les émissions des CO2 dues aux centrales thermiques réduites.
  • 200 acteurs connaissent et appliquent les meilleure techniques et meilleures pratique disponibles sur la gestion écologiquement rationnelle des PCBs ;
  • Le cadre réglementaire de PCB est renforcé avec l’adoption et la mise en œuvre d’un décrets et arrêté;
  • Une plateforme multi-acteurs sur la gestion écologiquement rationnelle des PCBs est mise en place et opérationnelle.

Les autres projets réalisés

ANCE-Togo est un membre actif de l’International POPs Elimination Network (IPEN) depuis 2003. ANCE a participé à plusieurs projets avec le soutien financier de l’IPEN, notamment les projets internationaux d’élimination des pops. L’ANCE a également assisté en tant qu’observateur à plusieurs réunions de la Conférence des Parties à la Convention de Stockholm sur les POPs, à la Convention de Rotterdam, à la Convention de Bâle sur les déchets dangereux, à la SAICM et à l’ICCM, etc. L’ANCE-Togo également a participé à plusieurs réunions et assemblées générales de l’IPEN régionales et internationales.

Bailleur : International POPs Elimination Network (IPEN, USA)

Objectifs du projet

Objectif global

Le but global du présent projet est de promouvoir l’établissement des LPCL pour les dioxines, les PCB de type dioxine, les PBDE, le HBCD et les PCCC qui protégeront la santé et l’environnement.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer les capacités des acteurs
  • Plaider pour une définition plus stricte des niveaux de contenu faible en POP dans les conventions de Bâle et de Stockholm

Résultats attendus de l’activité

  • 1 Site Web / informations sur les LPCL en français
  • 2 newsletters électroniques diffusées
  • 1 conférences de presse sur les LPCL
  • Rencontre personnelle avec le correspondant de la Convention de Stockholm
  • Publication de 5 articles de presse dans les principaux journaux
  • Organisation de 1 émission radio et 1 émission de télévision contenant des informations sur les dioxines dans l’environnement africain et les LPCL pour les POP critiques (PCDD / F, PBDE, HBCD, SCCP) ;
  • Au moins trois rapports mensuels sur les activités et leurs résultats envoyés au Hub régional.

Pour plus d’informations, télécharger: Rapport d’activité

Bailleur de fonds: Réseau international d’élimination des POP (IPEN)

Objectif général

Promouvoir la santé publique et la protection de l’environnement en sensibilisant aux effets nocifs du

mercure

Objectifs spécifiques

  • Informer et sensibiliser 3 millions de personnes aux effets néfastes du mercure sur la santé humaine et l’environnement (article 18 de la Convention) ;
  • Organiser des réunions de suivi avec les autorités nationales pour soutenir le changement de politique sur le mercure et encourager la ratification de la Convention de Minamata.

Impacts attendus du projet

  1. Capacité accrue de compréhension des effets néfastes de l’utilisation du mercure sur la santé humaine et l’environnement par les parties prenantes ciblées (ministère de l’Environnement, Ministère du Commerce, Ministère de la Santé, parlementaires et public) ;
  2. Meilleure connaissance sur les effets liés à l’usage du mercure sur la santé et l’environnement et

adhésion à l’idée de ratification de la Convention de Minamata.

  • Effet dissuasif accru sur les personnes impliquées dans l’utilisation et le commerce des produits à base de mercure, entraînant une réduction du niveau des échanges de ces produits;
  • Meilleure compréhension par le public des effets nocifs du mercure et importance d’interdire son utilisation.
  1. Collaboration active et efficace entre le gouvernement et les ONG luttant contre l’utilisation et le commerce du mercure.
  • Création d’un modèle de plaidoyer utilisable au plan régional pour plaider pour la ratification de la convention de Minamata ;
  • Réduction directe du commerce du mercure grâce à la création de médias positifs.
  1. Le gouvernement prend des mesures importantes en vue de l’adoption d’un plan d’action sur le mercure
  • Les autorités nationales ont compris la nécessité de signer et de ratifier la Convention de Minamata sur le mercure.
  • Les autorités nationales ont compris la nécessité et mobilisé des ressources pour adopter un plan d’action sur le mercure.

Télécharger :  Rapport de collecte de données sur le mercure au Togo 

Bailleur de fonds : Secrétariat de la Convention de Rotterdam

Objectif global

Contribuer à la promotion de la santé des communautés et à la protection de leur environnement par l’institution d’un système local d’auto surveillance des pesticides au Togo

Objectifs spécifiques

  1. Disposer des données fiables sur les pesticides qui posent des problèmes de santé et/ou d’environnement dans les conditions de leur utilisation ;
  2. Renforcer les capacités des acteurs (communautés locales, ANDs et autres parties prenantes) sur les techniques de monitoring des pesticides et la convention de Rotterdam ;
  3. Sensibiliser sur les dangers liés à l’usage des formulations de pesticides dangereuses et promouvoir les alternatives écologiques disponibles ;
  4. Promouvoir la réglementation sur les pesticides qui posent des problèmes de santé et d’environnement (interdiction d’utilisation et de commercialisation au Togo et demande d’inscription dans la liste PIC par le Togo).

 

Résultats obtenus

Résultat attendu 1: Données fiables et cohérentes des impacts négatifs sur la santé et l’environnement dans la région centrale des formulations pesticides dangereuses sont disponibles et publiées

Résultat attendu 2 : Capacités des acteurs sont renforcées

Résultat attendu 3 : Dispositifs d’auto surveillance des pesticides sont mises en place dans chaque

préfecture de la région centrale

 Résultat attendu 4 : Acteurs locaux de la gestion des pesticides connaissent les dangers liés à l’usage

des formulations de pesticides dangereuses et les alternatives écologiques disponibles sont promues

dans la zone.

Téléchargez: Atelier sous régional sur le renforcement des capacités pour l’identification des Préparations Pesticides Extrêmement Dangereuses (PPED) 

Ce projet a évalué la situation des POP au Togo, y compris dans le secteur informel. Les sujets abordés incluent l’identification des sources et des utilisations des POP; décrire les problèmes liés aux POP; niveau de conscience; législation existante; activités de divers secteurs sur les POP; et capacité des ONG en matière de POP. ANCE – PAN Togo a mis en place cinq groupes de travail régionaux pour mener des entretiens et mener des recherches. L’activité a permis d’identifier quatre entrepôts comme potentiellement contaminés par des pesticides POP, ainsi que d’autres sites contaminés par des PCB. De nombreuses parties prenantes n’étaient pas au courant des POP et de la Convention de Stockholm en particulier.

En outre, le rapport appelle à la mise à jour du cadre juridique, à la réalisation des études sur la surveillance des POP et leurs effets sur la santé; et une campagne de sensibilisation du public agressive associée à des informations sur les pratiques agricoles écologiques. Un atelier de parties prenantes a tout informé sur les résultats de l’étude.

Pour plus d’information, téléchargez : Rapport du projet

Ce projet vise à mieux comprendre les impacts de l’utilisation des pesticides et notamment des POP sur la santé humaine et l’environnement, à recueillir l’opinion publique sur les pesticides, les points de vue des groupes cibles sur les POP présents dans l’environnement, etc., afin de fournir à l’ANCE-Togo/PAN TOGO des données fiables sur le plaidoyer / lobbying favorable à la ratification de la convention de Stockholm sur les POP.

Pour plus d’information sur ce projet, téléchargez : Rapport du projet

L’ANCE- Togo a organisé une conférence de presse sur la nécessité de sécuriser les sites contaminés par des pesticides obsolètes au Togo. Le dernier inventaire national a répertorié au moins cinq sites de ce type, dont le village de Davie. Les objectifs étaient d’informer et de sensibiliser les autorités et les populations locales aux dangers liés aux POP et aux sites contaminés; susciter l’intérêt pour ces problèmes; et promouvoir la mise en œuvre de la Convention de Stockholm.

Téléchargez: Rapport de l’activité

QUELQUES PHOTOS D’ACTIVITES

Pour plus d’information sur ce projet, contactez-nous